Critique film une rencontre avec sophie marceau, Une rencontre, la critique de L'Express


critique film une rencontre avec sophie marceau

Roger Do Minh En découvrant le thème de l'adultère au cinéma, Lisa Azuelos se lance dans un pari risqué : un improbable reboot de "La Femme d'à côté" à destination de la génération LOL. Porté par une mise en scène préhistorique, critique film une rencontre avec sophie marceau rom'com démantibulée traite de la passion amoureuse sur un ton hilare et décérébré qui fait plaisir à voir. Un long clip Tout commence par une rencontre lors d'un cocktail huppé : Sophie Marceau en maman célibataire trop cool et François Cluzet dans un rôle de Vincent Lindon lunaire à chemise blanche grand pénaliste marié et papa super génial font les foufous au milieu d'un parterre de snobs.

Une Rencontre - Le film vu par les hommes

C'est le coup de foudre. Comment agir?

site de rencontre dans laisne site de rencontre kundalini

Lisa Azuelos ne tranche pas et ménage la chèvre et le chou, avec d'un côté des scènes de passion brûlante attentions spoiler : ce sont en fait des séquences fantasmées teintées de couleurs irréelles et aciduléesde l'autre une réalité plus tristounette montrant les deux personnages dans leurs vies respectives résister critique film une rencontre avec sophie marceau à la tentation. Le film est un long clip en montage parallèle montrant que les deux personnages sont vraiment faits l'un pour l'autre : à un moment, Sophie et François chantent même "Sarbacane" en même temps alors qu'ils sont chacun dans un arrondissement différent de la capitale.

Entre quelques punchlines lelouchiennes "le hasard c'est quand Dieu veut rester anonyme"la cinéaste s'en remet à de petits sketches de pastille télé mettant en scène les enfants des deux personnages et tente laborieusement de retrouver l'atmosphère de "LOL" "il est chelou Shakespeare".

critique film une rencontre avec sophie marceau

Le gâchis Sophie Marceau Avouons-le : le film a beau être ce qui se fait de plus ringard aujourd'hui en matière de fantaisie sociale faussement pop, il brille de temps à autre d'un charme irréel grâce à la présence toujours lumineuse de Sophie Marceau.

Il y a des années, l'actrice trouvait son rôle le plus magnétique et le plus émouvant en princesse de Clèves moderne dans "La Fidélité" d'Andrzej Zulawski.

sites rencontres entre veufs veuves site de rencontre amoureuse belgique

Avec "Une Rencontre", qui est au cinéma de Zulawski ce que Kev Adams est à Buster Keaton, Marceau retrouve par instants notamment lorsque les deux amants se retrouvent par surprise à la sortie d'un train le trouble du personnage de beauté un peu sacrée, fantasmée jusqu'à tchatche rencontre gratuite, de ce grand film d'amour fou sorti en Voir une telle actrice s'abîmer dans cette apocalypse filmique nommée "Une Rencontre" est au fond très triste, car Marceau, comme Valérie Kaprisky, conserve un statut unique qui n'est absolument pas exploité par les cinéastes d'aujourd'hui.

Ce sentiment de gâchis monstrueux n'est pas la seule chose qui rende si pathétique la vision de ce film : chaque souffle de son actrice y fait regretter l'absence de Zulawski, celui qui lui a offert ses plus beaux rôles, dans le cinéma français des années

c max rencontre